Comment aider son enfant à se détacher des écrans

Pourquoi je vous en parle aujourd’hui : Voilà plusieurs années que les écrans ont envahi nos vies et celles de nos enfants. Quand nous-mêmes sommes accrochés à nos téléphones, difficile de leur expliquer qu’ils ne peuvent pas y toucher. Sans tomber dans le laxisme total, nous avons choisi avec mon mari d’autoriser nos enfants à regarder des dessins animés et parfois à jouer avec nos portables. A condition qu’ils soient utilisés avec modération, je trouve que c’est un outil qui peut les aider à développer leur imagination. Reste à savoir doser et réagir quand son enfant est trop « absorbé » ou ne veut plus que ça. Avec les confinements successifs, beaucoup n’ont eu d’autre choix pour pouvoir travailler notamment que de laisser leurs enfants devant des écrans. Alors comment mettre des limites et réguler cette consommation ? Comment les accompagner dans cet apprentissage sans tout leur interdire ? Natacha Didier, auteure de J’aide mon enfant à se détacher des écrans*, nous aide à y voir plus clair avec des conseils et des astuces très concrètes.

Difficultés à s’endormir, concentration altérée, relations aux autres perturbées… Voilà quelques exemples de ce que peut provoquer chez nos enfants une consommation excessive des écrans. Alors que ces derniers sont partout, il est possible – sans les bannir complètement – d’apprendre à réguler leur présence dans notre quotidien. Mais comment faire ? Car c’est souvent bien facile de placer notre progéniture quelques minutes – heures ? – devant un dessin animé, une émission ou des jeux « éducatifs » sur tablette. Comme pour le reste de l’éducation, la bonne méthode reste tout simplement de savoir poser une règle et de s’y tenir. Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ? Certainement ! C’est pour cela que Natacha Didier, mère de trois enfants et fondatrice « La Boîte à limites », a publié aux éditions Hatier J’aide mon enfant à se détacher des écrans avec 50 jeux et astuces, un livre fondé sur son expérience personnelle et rempli d’astuces très concrètes.

Natacha Didier, auteure de J’aide mon enfant à se détacher des écrans.

« Tout d’abord, vous devez évaluer comment votre enfant agit avec les écrans, à quel moment il les regarde et combien de temps. Il faut faire un sorte d’état des lieux pour vous fixer des objectifs. Par exemple, qu’est-ce que je décide de réduire entre la télévision, les jeux sur tablette ou les réseaux sociaux », explique Natacha Didier, qui travaille dans le domaine de la santé publique. Ensuite, il est important de définir une règle : pas d’écran en semaine, pas plus de 30 minutes d’affilé, pas de jeux sur le portable, pas de réseaux sociaux avant 13 ans, etc. Pour vous aider, elle rappelle la règle des 4 « pas » de Sabine Duflo, psychologue clinicienne : « Pas d’écran le matin, pas d’écran durant les repas, pas d’écran avant de s’endormir, pas d’écran dans la chambre de l’enfant ». Elle recommande aussi celle des « 3-6-9-12 » du psychiatre Serge Tisseron : « Pas d’écran avant 3 ans, pas de console de jeux avant 6 ans, pas d’internet avant 9 ans et jamais seul jusqu’à 12 ans ».

« Faites un conseil de famille ou un contrat pour fixer les limites »

« C’est à chaque parent d’établir les limites, comme le ferait une maîtresse. On peut décider ensuite de les afficher dans la maison ou d’en discuter lors d’un conseil de famille ou encore de faire un contrat entre enfants et parents accepté et signé par tous », poursuit la mère de famille. Pour elle, plus que d’interdire totalement et de générer de la frustration, il est important d’accompagner nos enfants dans leur utilisation des écrans. C’est la deuxième partie de son livre dans lequel elle propose des activités à la fois pratiques et amusantes. Par exemple : créer un « bocal à idées ». Une activité que vous pouvez faire à partir de 4 ans et testée et approuvée par ma fille ! L’enfant s’amuse d’abord à créer le bocal et à le décorer à sa guise – feutres, gommettes, peinture… – puis il glisse dedans des petits papiers sur lequel il aura inscrit des activités de son choix. Dès qu’il s’ennuie, il vient piocher : dessiner, lire, appeler ses grands-parents, jouer à l’école, faire un jeu de carte… A lui d’imaginer les activités qu’il préfère ! Plutôt que de regarder la télé, vous pouvez aussi proposer à votre enfant de faire une cabane ou de réaliser une potion magique en mélangeant différents ingrédients de vos placards (shampoing, grenadine, vinaigre) que vous renommerez astucieusement sang de crapaud ou bave de limace. Succès garanti !

Et pour réguler sa consommation d’écrans au quotidien, vous pouvez créer une sorte de fête foraine à la maison avec un nombre défini de tickets de 20 ou 30 minutes quotidiennes, préalablement fabriqués par votre enfant. La règle : quand les tickets sont épuisés, le temps d’écran l’est aussi jusqu’au lundi suivant. Un jeu qui peut aussi se faire avec des pièces de monnaies ou un dé magique où chaque face définie le nombre de minutes autorisées… A chaque parent ensuite de s’approprier les activités et de fixer ses règles. A bon entendeur…

*J’aide mon enfant à se détacher des écrans, Natacha Didier, éditions Hatier Parents

Retrouvez-moi sur mon compte Instagram @Parlonsmaman et Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :