Parcours, un podcast pour libérer la parole sur la PMA

Pourquoi je vous en parle ici : Quand on parle de la maternité, il faut savoir aborder aussi les sujets plus douloureux. La procréation médicalement assistée, dite PMA, en fait partie. Il faut en parler pour que les femmes – toutes les femmes peuvent désormais y avoir recours depuis mercredi 29 septembre –  et plus largement les couples qui suivent ce parcours puissent savoir à quoi s’attendre. Qu’ils connaissent le processus et les étapes qu’ils vont traverser. Mais aussi – surtout ? – pour que tous sachent qu’ils ne sont pas seuls à vivre ces difficultés à concevoir un enfant. C’est tout le sens du podcast créé par la psychologue Rachel Trèves, qui accompagne depuis plus de dix ans des femmes et des hommes dans des parcours de PMA. En partenariat avec Slate, elle donne la parole à ceux qu’elle accompagne, mais aussi aux professionnels de santé qui les guident et les suivent chaque jour. Des maternités solo au recours aux dons d’ovocytes, mais aussi à l’échec dont il faut réussir à se relever, Rachel Trèves aborde toutes les thématiques. Un podcast intimiste et passionnant.

Comment et pourquoi avez-vous décidé de lancer ce podcast ?

Crédit photo : Rachel Trèves / Slate.

Rachel TREVES – C’est un média que j’affectionne particulièrement et qui fait écho pour moi à la thérapie. Il est très intime tout en permettant de divulguer de précieuses informations. Parallèlement, je constatais que beaucoup de mes patients me disaient qu’ils se sentaient seuls dans leur parcours de PMA, donc c’est un moyen de leur montrer qu’ils ne le sont pas. Je voulais aussi que leur famille ou amis entendent ces témoignages et comprennent leur chemin. Qu’on arrête de leur dire : « Mais pourquoi vous ne faites pas une FIV ? et l’adoption vous y avez pensée ? » On sous-estime beaucoup la violence et la douleur de ces parcours, qui touchent un couple sur 5. Une patiente m’a dit récemment : « Votre podcast me permet de montrer à ma mère que je ne suis pas seule à suivre un parcours de PMA ». C’est une première victoire.

L’accompagnement psychologique est-il essentiel pendant un parcours de PMA ?

Je le recommande forcément, même pour quelques séances seulement, car à un moment donné, des questions surviennent. C’est tellement blessant de ne pas réussir à faire un bébé, pour soi, pour son couple, pour sa famille. C’est une blessure narcissique. Donc avoir un lieu pour dire ce qu’on a sur le cœur mais aussi ce qu’on ne peut pas dire ailleurs, parce que c’est inavouable ou inaudible pour l’entourage, c’est important.

Rachel Trèves, psychologue et auteur du podcast Parcours.

Notamment pour le couple ?

Oui c’est très appréciable car le parcours de PMA a tendance à les écarter l’un de l’autre. La thérapie permet de les rassembler et de remettre l’accent sur eux pour qu’ils se retrouvent ailleurs que dans le médical. Souvent, ils ne se sont pas vus de la journée et la séance est l’occasion de s’entendre et se parler. Il faut aussi sortir la femme de l’échec et remettre son énergie et sa libido ailleurs : lui montrer qu’elle est aussi une femme active ou une super sœur par exemple.

Pour certains couples malheureusement, les échecs se multiplient sans jamais combler leur désir d’enfant. Comment les aider à surmonter leur douleur ?

C’est effectivement un échec très douloureux. La PMA aboutit à des succès dans seulement 30% des cas. Il existe d’autres solutions comme le don d’ovocytes, mais la médecine ne peut pas tout et dans certains cas, cela n’aboutit jamais. Ces couples-là doivent apprendre avec le temps à renoncer à ce désir si intense qui leur a pris tant d’années. Ils doivent faire du vide pour le remplir avec autre chose : un départ à l’étranger, une nouvelle vie professionnelle, une séparation parfois. Il faut apprendre à vivre autrement. Certains peuvent passer par des moments dépressifs, mais ensuite on apprend à revivre.

Quels conseils pouvez-vous donner aux personnes qui nous lisent et sont en parcours PMA ?

Il faut qu’elles essaient de trouver ce qui leur fait du bien car elles ne doivent pas s’oublier en tant que couple ou femme célibataire. On est très vite aspiré par le parcours PMA et on a tendance à renoncer à beaucoup de choses. Acceptez ce travail ou ce voyage qu’on vous propose, même si vous avez l’impression que ça tombe au mauvais moment. Surtout, ne vous oubliez pas individuellement.

Les plateformes où écouter Parcours :
Apple
Spotify
Deezer

Retrouvez-moi sur mon compte Instagram @Parlonsmaman et Facebook

Un avis sur « Parcours, un podcast pour libérer la parole sur la PMA »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :