Kenza Keller, fondatrice de Talm : mère de deux enfants et entrepreneure

Pourquoi je vous en parle ici : Je suis très sensible à la démarche de Kenza Keller, qui a quitté sa vie professionnelle bien établie et à succès pour lancer Talm, sa marque de skincare dédiée à la femme enceinte, à la jeune maman et à toutes les femmes en général. Comme elle, je me suis interrogée pendant mes grossesses sur ce que je pouvais mettre sa ma peau sans mettre en danger mon bébé. Comme elle, j’ai été bouleversée par cet univers si singulier, si unique de la maternité et par l’universalité des femmes. Avec «  To all the mamas » , Kenza mêle tout cela : aider les femmes avec des soins de qualité et safe et donner la parole à des mères d’horizons différents pour continuer à libérer la parole sur la maternité. Traçant sa route dans cet univers, elle vient de signer un très beau partenariat avec Clémentine Galey, la célèbre fondatrice du podcast Bliss: un superbe vanity avec les accessoires essentiels pour un post-partum réussi. Récit du parcours inspirant de Kenza, mère de deux petites filles et entrepreneure à seulement 32 ans.

Kenza Keller fait partie de ces femmes qui ont vu la maternité bouleverser leur vie professionnelle. Diplômée de l’école de commerce de Reims et de l’Institut français de la mode, elle avait pourtant une carrière toute tracée. Hermès, Guerlain, Byredo, la Franco-marocaine a vadrouillé dans l’industrie du luxe, en naviguant entre mode, art de vivre et skincare. Jusqu’à la naissance de sa première fille en 2018. « Pendant ma grossesse, j’ai réalisé qu’il existait plein de produits de beauté pour la femme tout au long de sa vie, sauf pendant ces neuf mois. J’étais perdue, je ne savais pas du tout ce que je pouvais mettre sur mon corps », explique Kenza. Alors que l’entreprenariat ne l’avait jamais spécialement attiré, la jeune maman commence à gamberger, convaincue qu’il existe trop peu de soins adaptés à la grossesse et au post-partum.

« Il y a une voie à remplir pour notre génération, pour affirmer notre façon d’être mère »

Son idée en tête, Kenza retrouve malgré tout son poste de directrice marketing et communication après son congé maternité. « A ce moment-là, mon projet a pris beaucoup de place. J’adorais l’univers de la maternité, j’admirais les mères et j’avais autour de moi des femmes entrepreneures. C’était comme un alignement des planètes », confie la pétillante Parisienne. Cette dernière contacte un laboratoire dans le sud de la France pour l’aider à développer ses formules. « Ils ont tout de suite cru en moi et ont accepté de commencer à travailler avant même que je fasse une levée de fonds ». Alors qu’elle avance de plus en plus dans son projet, cette aventure entrepreneuriale vient se chevaucher avec sa vie de maman : Kenza tombe enceinte de son deuxième enfant a la fin de l’été 2019. « J’ai pu tout développer sur moi, j’étais la première testeuse de mes futurs produits ! », s’enthousiasme-t-elle encore aujourd’hui.

Les choses s’accélèrent pendant cette nouvelle grossesse. En avril 2020, Kenza commence son congé maternité, accouche en mai d’une petite Gala, quitte Byredo dans la foulée et fait un premier tour de table pour financer ce qui deviendra quelques mois plus sa marque, Talm pour « To all the mamas ». Elle lance cette dernière le jour de la fête des mères 2020, persuadée qu’il y a « une voie à remplir pour notre génération, pour affirmer notre façon d’être mère ». Son objectif : créer une marque de skincare empathique, qui parle à chaque femme et soit compatible dès les premiers jours de la grossesse, pendant l’allaitement et de manière générale ensuite avec son bébé. Forte de son expérience personnelle, Kenza a établi un cahier des charges hyper pointu : des produits sans danger pour la maman (pas d’huiles essentielles, pas de perturbateurs endocriniens, etc…), des formules super performantes (hydratation, fermeté, élasticité…) mais aussi plaisir avec un parfum discret, le tout dans le respect de l’environnement.

Après des mois de travail, Kenza touche aujourd’hui au but : sa marque sera commercialisée dès le 9 septembre prochain, après le lancement officiel de sa campagne le 26 août, jour anniversaire de son aînée. Tout un symbole pour la jeune femme dont la vie a basculé lorsqu’elle est devenue maman.

Talm et Bliss, le duo de choc pour affronter son post-partum

Le vanity Bliss-Talm

Débordante d’énergie, elle vient aussi d’annoncer un partenariat avec Clémentine Galey, la célèbre fondatrice du podcast Bliss, consacré à la maternité. Toutes deux ont uni leurs forces et surtout leur talent pour créer un magnifique vanity pour le post-partum, avec des essentiels pour s’occuper de soi dans cette période inédite et bouleversante. « L’idée de créer quelque chose pour l’après-accouchement me trottait dans la tête depuis un moment. Un jour, j’en ai parlé sur Instagram en mode ‘Si personne ne le fait, je vais le faire’… Kenza, qui me suivait, m’a entendue et m’a proposé qu’on y réfléchisse ensemble », se souvient Clémentine. « On a tout de suite eu un coup de cœur l’une pour l’autre, on avait les mêmes ambitions donc ça a pris très vite ». Les deux femmes partagent la même envie de s’adresser exclusivement à la maman avec de beaux produits, réconfortants et utiles : un vaporisateur pour les suites de couche, des shortys, une huile TALM, un gel intime, un miroir ou encore un carnet… « Nous souhaitions créer des produits pour que les femmes se sentent dignes et respectées pendant leur post-partum. C’est une période qui nous pousse souvent dans nos retranchements, c’est bien de s’y préparer », conclut la fondatrice de Bliss et The Bliss Bump. Disponible en précommande, leur vanity, qui a déjà reçu un très bel accueil de leurs communautés selon elles, sera disponible dès septembre prochain.

La rentrée s’annonce donc chargée pour Kenza, qui jongle entre son agenda de maman et d’entrepreneure. « Mon curseur est aujourd’hui beaucoup sur le travail et je crois que j’en fais trop, mais quand je suis avec mes filles, je pose mon téléphone et suis 100% avec elles », souligne cette passionnée, qui peut compter sur le soutien de son mari dans sa vie pro mais aussi comme « père à 100% ». « Nous nous partageons tout à 50% à la maison », assure-t-elle. Un rythme intense qui n’empêche pas Kenza de fourmiller d’idées pour Talm, dont pourquoi pas un jour un Spa de la marque.

Crédit photo : Bettina Pittaluga.

Retrouvez-moi sur mon compte Instagram @Parlonsmaman et Facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :